La mode n’est plus aussi subversive qu’avant

Durant son histoire, la mode a souvent été à l’origine de coups d’éclat, de provocations qui sont ensuite devenues des normes. A chaque fois, la nouvelle révolution a permis de faire changer certaines mentalités conservatrices et a eu de réels effets sur la société en général.

Ce côté subversif de la mode me semble avoir disparu.

Quelques exemples de grands scandales d’autrefois

collection « Quarante »

Parmi les grandes provocations lancées par le monde de la mode on ne peut pas passer à côté de la fameuse collection « Quarante » imaginée par le génial Yves Saint-Laurent en 1971. D’ailleurs une exposition qui débutera le 19 mars est prévue sur ce thème. Cette collection a choqué, car certains y ont vu une apologie de l’esthétisme nazi et aussi parce que ce style, dans les années 1970, était surtout porté par les prostituées. Pourtant, cette collection a fortement influencé le style des seventies.

collection New Look de 1947

Auparavant, Christian Dior avait également choqué avec sa collection New Look de 1947. On lui a reproché d’avoir mis trop de quantités de tissu, alors que la Seconde Guerre mondiale et ses restrictions venaient à peine de se terminer. Encore une fois, cette collection est finalement devenue un symbole de féminité dans les années qui ont suivi. On pourrait aussi évoquer les créations de Yohji Yamamoto dans les années 1980, Marc Jacobs et ses collections grunge dans les « 90 », etc. Toutes ces collections qui sont ensuite devenues des références.

De nos jours, des collections de qualité, mais plus provocantes

La mode de cette dernière décennie ne me semble plus aussi provocatrice qu’elle a pu l’être durant le 20ème siècle. Je ne me souviens pas avoir été choquée par une collection ces derniers temps. Cela n’enlève rien à leur qualité, mais il semble que l’on soit tombé dans une sorte de consensus.

Je remarque notamment que les directeurs artistiques sont de plus en plus recrutés en interne, et qu’ils sont donc déjà conformes au style de la marque. Cela se voit dans toutes les grandes maisons. Les risques sont ainsi nettement diminués.

De plus, je pense que la mode a peut-être fait le tour de tout ce qui a été fait, et que l’on essaie plus de faire de l’authentique que du révolutionnaire, ce qui n’est pas désagréable en soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *